» » CAVES TRANSFORMÉES EN ART

CAVES TRANSFORMÉES EN ART

Lieux historiques rénovés par des architectes prestigieux pour offrir non seulement des vins de qualité, mais également des espaces attrayants.
Barcelona Private Experiences vous propose une relation entre cette magnifique symbiose que le vin et l’architecture ont su associer.

Les principales entreprises vinicoles ont décidé de miser sur l’architecture du XXIe siècle pour créer de grandes œuvres d’art allant au-delà du travail classique de stockage et de vieillissement du vin. Récemment, certaines des caves les plus connues de notre pays ont choisi des architectes prestigieux pour concevoir leurs domaines viticoles.

Marqués de Riscal et Frank O. Gehry

Le célèbre architecte canadien a créé une œuvre qui, bien que remplie de formes, est en parfaite harmonie avec le paysage de la région. Les vignobles de ces terres de la Rioja Alavesa, les anciens domaines viticoles de Marqués de Riscal et leur vaste tradition et bien sûr leurs vins ont inspiré Gehry à créer une œuvre sans précédent dans le monde en matière d’architecture et, bien sûr, de celui dans les caves.

Comme le musée Guggenheim, le bâtiment ainsi conçu est recouvert de titane, bien que, dans ce cas, l’architecte a voulu imprégner son travail des couleurs représentatives de Marqués de Riscal: rose, comme le vin rouge, or, comme le filet des bouteilles et argent, comme la capsule de la bouteille.

Ysios et Santiago Calatrava

L’extraordinaire silhouette d’Ysios se trouve dans la plus belle région de la Rioja Alavesa, située au pied de la Sierra de Cantabria. La cave surprend et fascine à ceux qui visitent cette région privilégiée, considéré comme l’une des meilleurs endroits au monde pour la cultive du raisin. L’architecte l’a conçu par sublimation des lignes d’une rangée de tonneaux. Comme son intérieur, qui suit également sa stèle d’avant-garde. Ysios reste un icône de la Rioja Alavesa.

Bodegas Portia (Grupo Faustino) et Norman Foster

À la Ribera del Duero, à Gumiel de Izán (Burgos), se trouve cette cave conçue par Sir Norman Foster, qui, après avoir reçu la commande, est resté un an pour vivre parmi les vignes. L’inspiration est arrivée sous la forme d’une fleur à trois pétales. Dans le premier, le vin fermentera. Dans le second, les tonneaux seront empilés.

Et dans la troisième, les bouteilles dormenront dans une structure verticale unique au monde. Tout cela à base de béton, de verre, de chêne et d’acier.

Protos et Richard Rogers

Sir Richard Rogers, architecte de la T4 à Madrid, du Centre Pompidou à Paris ou du Millennium Dome à Londres, pour ne citer que quelques-uns de ses projets les plus remarquables, a été selectionné pour l’agrandissement de cette cave centenaire: un annexe de 20 000 mètres carrés, d’une capacité de stockage de 3,5 millions de bouteilles et de 5 000 tonneaux.

Il est relié à l’ancienne cave et à ses 1 500 mètres de galeries souterraines par deux tunnels. Cette forme modulaire rompt avec le volume et l’échelle générale du bâtiment, créant une structure en harmonie avec les bâtiments adjacents, le paysage environnant et imitant les tonneaux nés de la terre.

Señorío de Arínzano (Bodegas Chivite) et Rafael Moneo

Rafael Moneo, l´unique architecte espagnol à avoir le prix Pritzker, créateur du complexe élargissement du Musée del Prado à Madrid, de l’auditorium polyvalent Kursaal de San Sebastián ou de l’extension de la gare d’Atocha à Madrid, a été choisi pour se lancer dans une mer de 355 hectares de vignes classées par parcelles de différents cépages, dont 128 sont dédiées à la production de vins de la catégorie millésime, la plus élevée. Au total, 1 000 hectares composent cet immense domaine, qui abrite un patrimoine historique important datant du XVIe siècle et que Monéo a dû combiner, développer et relier aux structures architecturales du XXIe siècle.

Viña Tondonia (Bodegas López de Heredia) et Zaha Hadid

À Haro (Logroño), à l’occasion de son 125e anniversaire et pour commémorer ses nombreuses années consacrées à la production de vins de qualité, génération après génération, la famille López de Heredia a décidé de se livrer à un luxe architectural, un joyau du modernisme dans une cave du XIXe siècle. Aujourd’hui, la structure fait partie intégrante de la cave, car elle intègre tradition et modernité, vin et esthétique, nature et architecture.

Viña Real et Philippe Mazieres

À Laguardia (Álava), ce vignoble conçu par l’architecte français Philippe Mazieres a été conçu avec trois bâtiments, le principal étant en cèdre rouge et en forme de cuve. La lumière naturelle, les caves creusées pour stocker le vin et la technologie de pointe – avec l’utilisation de la gravité, l’installation de la première trémie verticale en Espagne – définissent cette œuvre monumentale. Comme curiosité, il s’agit du premier établissement vinicole espagnol entièrement adapté aux aveugles grâce à une signalisation spécialisée qui leur permet une visite complète de la cave.

Otazu

Nous avons également sélectionné ce vignoble pour sa capacité à transmettre à la fois des émotions, du vin et des sensations artistiques. Le Señorío et la Bodega de Otazu sont aujourd’hui composés de cinq bâtiments uniques. L’église de San Esteban, du 12ème siècle, était la première pierre de cet amphithéâtre naturel d’une grande beauté. La Torre de Otazu, datant du XIVe siècle, constitue un point de plus dans la chaîne des tours de défense médiévales qui abondaient jadis dans l’ensemble de la chaîne de montagnes d’Etxauri et dans les environs de Pamplona.

Le palais de la Renaissance du XVIe siècle et la forêt de chênes redonnent toute leur splendeur à une région historiquement restaurée. Les deux bâtiments restants sont l’ancien et le nouveau domaine viticole. L’un à l’ombre de l’autre. L’ancienne cave, dans le plus pur style français, a été construite en 1840. Aujourd’hui, outre le siège de la Bodega, c’est un authentique musée du vin, un voyage historique à travers une manière franche de comprendre le soin du vignoble et la préparation du vin.

Les œuvres extraordinaires d’art contemporain réunis sont à nouveau un reflet historique de leurs origines. L’art courtise le vin et vice versa. En effet, toutes ces œuvres d’art sont des symboles clairs d’une culture qui évolue dans l’un des plus beaux endroits que l’on puisse connaître et reconnaître, où le vin n’est pas un de plus, mais il semble se ressembler.

Envoyez-nous un message et laissez-nous vous préparer une expérience unique:

 

 

Comments are closed.